//
Communication, Marketing

Retour au source, relecture de «Urgence marketing dans les PME!»

Bonjour à tous et à toutes,

J’aimerais porter à votre attention un article récent publié sur un blogue de Les Affaires intitulé Urgence marketing dans les PME!. Le point de départ de l’auteure est une étude du CEFRIO qui montre, selon elle, que:

«- seulement 69% des PME québécoises possèdent un site web (il faudrait se demander si elles ont toutes un numéro de téléphone!)
– à peine 8% des sites web de PME québécoises sont adaptés aux exigences de la mobilité (alors que plus d’un Québécois sur quatre possède un téléphone intelligent)
– seules 15% des PME ont intégré les réseaux sociaux à leur stratégie marketing (sans commentaire).»

Voici mes remarques à propos de ces statistiques et de leurs présentations

  1. Les commentaires entre parenthèses, que je vous laisserai le soin de qualifier comme tout le reste de l’article, ne doit aucunement être attribués au CEFRIO. Le CEFRIO est un organisme sérieux et crédible qui se garderait d’émettre des commentaires de ce genre.

  2. Les statistiques présentés sont erronées. Pour je ne sais quelles raisons, il apparaît à la lecture de l’étude du CEFRIO que les statistiques sont plutot les suivantes.
    À la question «Votre entreprise à-t-elle un site web ?» (figure 24, page 54 de l’étude), les réponses furent:

    – PME CANADIENNES : 69,8 % (sans doute ce à quoi renvoie l’auteure. Il semble y avoir eu confusion entre les statistiques québécoises et canadiennes.
    – PME québéçoises : 65,7 %

    Ceci place le Québec devant les provinces atlantiques (65,1%), précédé par les provinces des Prairies (66,7%), de l’Ontario (72,1 %) et de la Colombie-Britannique (75,5%). La conclusion du CEFRIO sur ce point est à l’effet que «C’est par ailleurs au Québec que les PME affichent une présence un peu moins marquée sur Internet (65,7 %) en comparaison avec celles du reste du Canada (70,9 %).» (p.54).

    Concernant le web mobile, l’auteure présente qu’à peine 8% des sites web de PME québécoises sont adaptés aux exigences de la mobilité. Rien n’est plus faux. À la question, votre entreprise a-t-elle un site Internet mobile, adapté à l’utilisation d’un appareil mobile, les réponses furent les suivantes (figure 25, page 56):

    – 8,2% pour l’ensemble des PME canadiennes (sans doute ce à quoi renvoie l’auteure. Il semble y avoir eu confusion entre les statistiques québécoises et canadiennes)
    – 11,4 % des entreprises québéçoises

    Ceci place donc les PME québéçoises, toutes proportions gardées, en première place des PME canadiennes. Ceci est deux fois plus que les PME ontariennes et que celles des provinces atlantiques. Le CEFRIO conclut sur ce point «De plus, c’est au Québec que le pourcentage de PME ayant un site Web mobile est légèrement plus élevé, avec 11,4 % des PME, en comparaison avec les régions des Prairies (10,4 %), de la Colombie-Britannique (9,0 %), de l’Ontario (5,5 %) et de l’Atlantique (5,2 %).»

    Quant à la troisième statistique présentée, il n’est pas spécifié si il s’agit des PME canadiennes ou québéçoises. Chose certaine, il semble qu’il y ait confusion de la part de l’auteure entre l’utilisation des applications et l’intégration des réseaux sociaux à la stratégie marketing. À la question, est-ce que votre entreprise utilise des applications du Web 2.0 dans ses stratégies de communication ou de marketing, les réponses furent les suivantes (figure 61, page 99)

    – 15,2 % des entreprises canadiennes
    – 14,3 % des entreprises québéçoises

    Ceci place le Québec devant les provinces atlantiques (9,4 %), la Colombie-Britannique (13,8%), tout juste derrière les provinces des Prairies (14,9%) et l’Ontario (17,4%).

    «L’utilisation des applications du Web 2.0 dans les stratégies de communication et de marketing n’est pas très populaire chez les PME canadiennes branchées, puisque seulement 15,2 % d’entre elles en font un tel usage. (p. 98, c’est moi qui souligne).

Ayant participé activement aux discussions à propos de cet article dans le sous-groupe communications et marketing de Linked Quebec, étant donné l’importance du sujet et le sérieux dont font très généralement preuve les intervenants (l’auteure, le CEFRIO et Les Affaires), il convenait de vous faire part de ces erreurs et de corriger certaines statistiques à la base de l’article. De plus, à ce jour, cet article a suscité 7 commentaires sur le site de Les Affaires, 26 commentaires sur Linkedin, 19 Likes en plus des références à venir. Comme quoi il faut toujours revenir à la source de ce qu’on lit sur internet.

Malheureusement, il semble que les dirigeants de PME (autres que des agences de publicité et de marketing) aient très peu participé aux échanges. Ceci est dommage puisque leurs contributions à cette discussion seraient pour le moins essentielles.

Nous y reviendrons … dans un prochain billet.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :